Rosemary K's Diaries #3 (SPLIT VINYL EP 10'' / 2012)

by Trunks / Filiamotsa

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.

      name your price

     

  • Buy disc here : 10-inch vinyl

1.
2.
3.
4.
5.

about

Production Les Disques de Plomb / vinyle 10" / sortie le 1er décembre 2012

Troisième épisode des Rosemary K's Diaries par Les Disques de Plomb (après Zëro+Marvin et Binaire+Nicolas Dick) aux côtés des nancéiens de FILIAMOTSA.

Limité à 300 exemplaires, ce 10" dont l'artwork a été réalisé par Eric Mahé sera inséré dans des pochettes sérigraphiées par Code B.
Le mastering a été fait au studio Electrical Audio de Chicago.
Le download des 5 titres sera offert pour tout achat du vinyle.

Tracklist :

DAY FIVE = TRUNKS
1. Bees
2. Pieces Of Everywhere
3. 4E4E

DAY SIX = FILIAMOTSA
1. Montroyal (feat. L'Archipel Nocturne)
2. 4QSO (feat. G.W. Sok)

Précommande via le mailorder du site des Disques de Plomb :
www.lesdisquesdeplomb.com/index.php?page=mailorder&langue=FR
(Frais de port offerts pour toute commande avant le 1er décembre)

www.trunks.fr

www.facebook.com/areyoutrunked

www.myspace.com/areyoutrunked

www.filiamotsa.bandcamp.com


+++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

PERTE ET FRACAS

"Troisième volume de la série Rosemary K's Diaries du label de La Baume Cornillane (cherche pas, c'est dans la Drôme) dont le slogan est joliment trouvé " Disques pressés au domaine ". Car oui, il faut de la passion, de l'abnégation, l'amour du travail bien fait et de l'artisanat local, loin des cadences infernales et de la rentabilité à tout prix, pour sortir ces misérables bouts de vinyles, même si 25 cms / 10 pouces, ça reste un beau morceau. C'est même le plus beau des formats, on s'entête à vous le répéter.
Après le 01 Zerö/Marvin, le 02 Binaire/Nicolas Dick, le 03 présente une nouvelle fois une affiche alléchante. Face Day Five, les rennais de Trunks se pointent avec trois titres. Bees est une mise en bouche dont les différents instruments occupent peu à peu l'espace pour mieux faire monter l'adrénaline sur une ligne droite nerveuse et racée. Simple et efficace. Un instrumental coupant net pour laisser place au chant suave de Laetitia Shériff sur Pieces of Everywhere. Pièce de choix surtout. On retrouve dans ce titre toute l'élégance, la fébrilité et le tumulte qui avait fait la réussite de On The Roof. Entre les guitares altières, le saxo embaumant de Daniel Paboeuf et le crépitement du rythme général de Régis Boulard, c'est encore cette notion d'adrénaline mais en zigzague qui vous prend à la gorge. On en redemande. 4E4E clôt cette majestueuse face de façon plus abstraite avec un mélange de voix féminine et masculine, un rythme titubant, une percussion originale en accompagnement, des cuivres enjouées, une guitare désinvolte et la promesse d'un groupe trop malin et joueur pour se laisser enfermer dans des schémas en forme d'impasse. La grande classe.
Et la classe, face Day Six, les nancéens de Filiamotsa connaissent aussi. Tout comme la notion d'évolution. Après des débuts en duo violon-batterie, Filiamotsa s'est élargi en quintet le temps du deuxième album sous le nom de Filiamotsa Soufflant Rhodes. En 2013, c'est en trio qu'ils reviennent pour un troisième album imminent (Sentier des Roches) sauf que pour le présent split, c'est l'esprit toujours ouvert sur la collaboration qu'ils accouchent de deux titres. Montroyal, sept minutes et de belles poussières avec L'Archipel Nocturne, quatuor à cordes tissant une pièce symphonique pour ceux qui n'aiment pas la symphonie et l'emphase. Il y a juste ce qu'il faut de cordes, de stridences, d'adrénaline, de chatoiement, d'émotions brutes, d'envolées mesurées, de vibrations de piano et d'une batterie enveloppant le tout pour que Montroyal mérite vraiment son nom, tout comme il le méritait déjà sur leur deuxième album où il figurait dans une version encore plus longue et différente. Sur 4QSO, l'échange se fait avec l'ex-The Ex et surtout Cannibales & Vahinés, le dénommé GW Sok en passe de devenir, voir de piquer le boulot à, Eugene Robinson tant il multiplie les collaborations et prête sa voix à qui lui demande gentiment depuis qu'il a quitté ses Hollandais de cœur. 4QSO (est-ce normal si j'entends à chaque fois Fuck you asshole ?) se fait plus rude, plus scandé, Sok oblige qui, au passage, donne l'impression de recaser des paroles déjà entendues dans un vieux The Ex, avec violon noise, des larsens et une aura rock-noise et fracturée donnant plaisir à entendre. Vous emballez ce split dans un superbe artwork signé Eric Mahé et ce disque pressé au domaine devient une cuvée inestimable."
SKX (17/01/2013)
www.perteetfracas.org

HEAVY MENTAL

"Voici enfin le troisième volume des Rosemary K's Diaries, une série de splits 10’ imaginée par les Disques De Plomb. Après Zëro et Marvin puis Nicolas Dick et Binaire c’est donc au tour de Trunks et de Filiamotsa de se partager la galette. Comme d’habitude la présentation est soignée – de toute façon, un 10’, roi des formats vinyle toutes catégories confondues, peut-il vraiment manquer de classe ? – et l’artwork est superbe.
Commençons par la face occupée par FILIAMOTSA, groupe désormais trio (deux violons et une batterie) après avoir été duo puis quintet. On avait émis quelques doutes à propos de l’album de Filiamotsa Soufflant Rhodes et de son relatif ampoulement. Force est de constater que la formule en trio convient bien mieux à Filiamotsa, enfin débarrassé des enluminures inutiles précédemment apportées par un saxophone et un Fender Rhodes. Pourtant le groupe de base ne joue pas tout seul sur Montroyal puisqu’il y est discrètement accompagné du quatuor à cordes (?) L’Archipel Nocturne. Montroyal est un titre très exien dans l’âme (le The Ex avec Tom Cora bien sûr) mais la surprise provient du deuxième titre 4QSO sur lequel G.W. Sok vient carrément chanter en invité pour un titre une nouvelle fois enlevé et généreux. Non seulement Filiamotsa peut sur ce coup là s’enorgueillir d’être un digne descendant des hollandais mais qui plus est le groupe n’est absolument pas ridicule lorsqu’il joue avec l’un des anciens membres de The Ex (et pas des moindres).
Ce n’est peut-être pas fortuit mais Bees, le premier titre qui ouvre la face occupée par TRUNKS, lorgne également du côté de The Ex. Bees est de ces titres instrumentaux dont Trunks raffole et pour lesquels le groupe excelle, un titre servant de voie royale à Pieces Of Everywhere, une splendide (fausse) balade chantée avec moult émotions par Laetitia Shériff, dans la droite lignée des meilleurs moments du précédent album On The Roof. Dernier titre proposé par Trunks, 4E4E représente lui le côté le plus tordu du groupe et lui permet – au fil de trois compositions toutes différentes mais pourtant aussi représentatives les unes que les autres – de mettre en avant toutes ses spécificités et toute sa singularité. Vous en connaissez beaucoup, vous, des groupes comme Trunks capables de diversifier autant leur propos sans pour autant diluer leur personnalité dans l’intentionnel vaniteux et l’exercice de style ? Sonner aussi vrai mais de tant de façons différentes est un privilège qui n’est pas donné à tout le monde."
(04/02/13)
666rpm.blogspot.fr/2013/02/trunks-filiamotsa-rosemary-ks-diaries.html

POSITIVE RAGE

"Après avoir réuni Zëro et Marvin, puis Binaire et Nicolas Dick, un quasi sans faute me direz-vous, l’excellent label Les Disques de Plomb continue donc sa série 10 pouces des Rosemary K’s Diaries, avec pour ce troisième volume : Trunks et Filiamotsa.
On connaissait déjà Trunks, dans lequel on retrouve Laetitia Sheriff (chant / basse) accompagnés de quelques prestidigitateurs de la musique improvisée. Les trois titres livrés ici correspondent à ce que nous avions déjà entendus d’eux sur l’album « on the roof ». Un mélange entre dépouillement, accidents, et douceur pop. Ex-périmentations et chanson. On n’est pas étonné non plus de n’entendre la voix de Laetitia Sheriff que sur un seul morceau. Trunks ne succombe jamais à la facilité, préférant divaguer, s’amuser, chercher, tout en restant ma foi assez limpide, chose assez rare pour être remarquée. Le résultat manque peut-être de moments forts, d’une idée vraiment marquante, mais peu importe, l’univers du groupe est bien là, et reste toujours aussi séduisant.
Sur l’autre face, c’est le duo Filiamotsa, devenu trio (deux violons + batterie), qui répond à l’appel. Nous les avions croisés accompagnés de trois autres musiciens, au sein de « Filiamotsa soufflant Rhodes », projet étonnant mais trop confus… Ici, le trio s’en sort beaucoup mieux. Il s’entoure, pour l’occasion, de l’ensemble de cordes et percussion L’Archipel Nocturne, qui intensifie la dramaturgie du trio. Le premier titre démarre en force, rappelant par moment le travail de The Ex et Tom Cora. Une vraie réussite, même si le titre a tendance à se perdre sur la longueur. Vu l’esprit de ce premier titre, ce n’est donc pas un hasard si nous retrouvons G.W. Sok, chanteur original de The Ex, invité sur le second morceau. Et le mélange fonctionne là aussi merveilleusement. On manque peut-être là aussi d’idées vraiment fortes (malgré un début fracassant) pour tenir un tube, mais peu importe, c’est déjà du très bon boulot.
Notons, à nouveau, une très belle pochette sérigraphiée, signée Eric Mahé, qui rend définitivement cette série indispensable."
MG (10/03/13)
www.positiverage.com?p=4138

credits

released December 1, 2012

tags

license

all rights reserved

about

Trunks Rennes, France

Pretty noise-rock and haïkus from Rennes, France.
Trunks are Régïs Boulard, Stéphane Fromentin, Florian Marzano, Daniel Paboeuf & Laetitia Shériff.

contact / help

Contact Trunks

Streaming and
Download help